Espace

Dans quelques heures, la sonde européenne Rosetta achèvera sa mission et s’écrasera sur la comète Tchouri aux côtés du petit robot Philae. Une fin quelque peu tragique, mais qui laisse présager de nombreuses années d’études de données ainsi qu’un bel avenir à l’Agence spatiale européenne (ESA).

Espace

L’exploration spatiale suscite un regain d’intérêt que l’on avait plus vu depuis les années 60. Au point que le tourisme spatial est plus que jamais envisagé. Petit tour d’horizon avec Frank Lehot, diplômé en médecine aérospatiale, auteur de plusieurs ouvrages sur le tourisme spatial et instructeur de vol en apesanteur. Où il sera question d’hôtels orbitaux, d’ascenseurs spatiaux et de bases lunaires. Oui, tout ça.

RobotiqueSanté

Le professeur en robotique Robert Riener est également le créateur du premier Cybathlon, série d’épreuves réservées aux personnes handicapées et « augmentées » par les technologies de pointe. Présent en France à l’occasion du festival Futur en Seine, il a répondu aux questions de Nom de Zeus.

Robotique

Entre secte, rêves de surhommes et avancée inexorable de l’Homme vers son avenir, le transhumanisme et le courant de pensée parmi les plus excitants du moment. Mais il questionne fondamentalement le futur de notre espèce. Laurent Alexandre, une des premières (et encore rares) personnalités françaises à se pencher sur la question, fait le point pour Nom de Zeus.

Société

À quoi ressemblera le sport dans futur ? Patrick Clastres, historien des sports, professeur à l’Université de Lausanne, s’est prêté au jeu de la prospective et livre à Nom de Zeus sa vision de l’avenir du sport. Un récit résolument pessimiste, visant à provoquer des réactions salutaires, mais fondé sur des tendances que nous voyons déjà apparaître.

Paul Jorion, Par Quentin Caffier
Économie

Paul Jorion n’est pas de ceux qui vous redonnent foi en l’avenir. Dans son dernier ouvrage « Le dernier qui s’en va éteint la lumière », l’anthropologue estime qu’il ne reste que deux ou trois générations à l’humanité avant de disparaitre. Pour Nom de Zeus, il explique pourquoi la fin est si proche. Entretien pré-apocalypse.

Espace

L’annonce de la détection des ondes gravitationnelles a fait la Une des journaux du monde entier. Après la courte effervescence mondiale, Étienne Klein, physicien et philosophe des sciences, revient pour Nom de Zeus sur cet évènement majeur, qui ouvre une nouvelle page de notre futur. Et déplore qu’on ne s’y attarde pas davantage qu’une semaine.