monero

Fin août, l’un des plus grands marchés en ligne des profondeurs des Internets a annoncé qu’il allait permettre sur son site l’utilisation de Monero pour régler des achats. Une monnaie qui connaît un engouement croissant, car réputée pour être beaucoup plus sécurisée que sa plus grande concurrente, le Bitcoin.

Loin des Facebook, Google et Amazon, dans les profondeurs du dark net, une nouvelle monnaie cryptée a fait surface. Monero – c’est son nom- , promet de concurrencer le Bitcoin, cette monnaie virtuelle peer-to-peer affranchie des banques et des États avec laquelle vous pouvez acheter biens et services de toutes sortes.

C’est du moins ce qu’a annoncé lundi 22 août sur Reddit la plateforme « participative » AlphaBay, l’un des plus grand marchés en ligne sur lesquels on peut tout trouver, y compris tout ce qu’il y a d’illégal (médicaments, drogues, armes, faux papiers…). Vantant « ses paramètres de sécurité » haut de gamme, le site a annoncé que l’achat des produits qu’il héberge pourraient se régler en Monero à partir du premier septembre.

À la différence de la plupart des crypto-monnaies rivales du Bitcoin (NXT, NEM, BitShare…), qui se sont basées sur le code source de ce dernier, Monero est développée grâce à un protocole nommé CryptoNote. Décrit pour la première fois en 2012 dans un livre blanc rédigé par un certain Nicolas van Saberhagen, à l’identité toute aussi mystérieuse que le présumé créateur du Bitcoin Satoshi Nakamoto, sa différence principale avec le Bitcoin résiderait dans l’anonymat complet qu’elle garantirait. Du moins, selon ses défendeurs.

Lire la suite de l’article sur le site de WeDemain

Monero, la nouvelle crypto-monnaie qui veut concurrencer le Bitcoin

Category: Économie
0
1128 views

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *