champignon martien

L’Agence spatiale européenne (ESA) a découvert un moyen de faire survivre certains organismes sur Mars. Grâce à ces champignons, les scientifiques espèrent pouvoir créer de la vie sur la planète rouge.

Mars continue de faire rêver et reste LA priorité des chercheurs du monde entier. Pendant que l’on continue de plancher sur les moyens d’y aller ou d’y créer une colonie, d’autres anticipent et préparent une installation humaine sur la planète rouge. Les équipes de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’agence aérospatiale allemande (DLR) ont découvert que certains organismes peuvent survivre sur la planète rouge.

Des lichens et des champignons, prélevés en Antarctique et dans les Alpes, ont été envoyés au laboratoire Expose-E, situé à l’extérieur de la station spatiale internationale.


Durant 18 mois, ces organismes ont été soumis aux conditions de vie équivalentes à celles sur Mars : une atmosphère composée à 95% de CO2, une pression de 1000 pascals et une exposition aux puissants rayons UV qui compliquent le développement de la matière organique sur Mars.

Les résultats ont fait l’objet d’un article dans la revue Astrobiology, preuve du sérieux avec lequel cette idée est étudiée. Il faut dire que les résultats se situent au-delà des attentes des scientifiques : « plus de 60% des cellules des échantillons ont survécu à cette « exposition martienne », se réjouit Rosa de la Torre ». Alors que l’on désespère de trouver des traces de vie sur Mars, nous pourrions finalement en apporter nous-même !

Bien sûr, il ne s’agit là que de champignons et lichens. « On ne peut pas manger ces organismes, précise Jean-Pierre de Vera (DLR). Mais ils sont décisifs pour la construction du sol. Ce sont des organismes pionniers, qui provoquent l’érosion biologique de la roche et préparent le terrain pour l’arrivée d’organismes plus compliqués, voire plus tard pour des plantes ». Un grand pas pour l’Humanité… et l’agriculture sur Mars, donc. #WTFact

S’il ne s’agit là que d’une première étape, l’ESA a tout de même franchi un cap important dans la recherche de colonisation de la planète rouge. Rappelons que la Nasa a toujours en tête d’y cultiver des patates. Parfaitement. Comme Matt Damon dans Seul sur Mars.

Science the shit

Cette découverte permettrait également d’effacer la polémique dite du « champignon martien » de 2014. La Nasa était alors accusée d’avoir délibérément caché l’existence d’un champignon sur notre planète voisine. Champignon qui n’était finalement qu’un caillou à la forme bizarre.

Pour aller plus loin :

Des champignons pour créer de la vie sur Mars

Category: Espace
0
927 views

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *