hugo-folie

Nul ne sait si l’Histoire reconnaîtra ce qu’elle doit à Hugo Gernsback. Le père de l’expression « science-fiction » en 1929 fût un journaliste, écrivain, éditeur et… inventeur prolifique. En témoigne ses Teleyeglasses, sorte de casque de réalité virtuelle avant l’heure.

En raison de son côté savant fou et de ses idées délirantes, entre lauréates du concours Lépine et course à l’objet le plus inutile et insolite, Hugo Gernsback n’a peut-être pas eu la reconnaissance qu’il méritait. Il faut dire que parmi les inventions qu’il a brevetées, on retrouve par exemple un peigne-brosse à dents électrique ou encore l’osophone, dispositif permettant aux sourds d’entendre avec les os du crânes et… les dents (oui oui). Mais ses inventions étaient tellement avant-gardistes qu’elles furent extrêmement impopulaires.

casque-vr-1963

Ses Teleyeglasses, contraction de « lunettes oculaires télévisées » avaient pourtant quelque chose de révolutionnaire. Capable de diffuser des images en stéréoscopie, elles auraient pu donner une impression d’immersion (ainsi qu’une sensation de 3D) évidemment inédite en 1963. La miniaturisation d’un tel objet était également une prouesse technique. On ne peut d’ailleurs lui nier ni son côté visionnaire ni sa persévérance. Car alors qu’il eut l’idée en 1936, quand la télévision balbutiait à peine ses premières images, tout le monde lui indiquait qu’il serait absolument impossible de fabriquer une télévision portable si petite. Près de 30 ans plus tard, lorsqu’il y arriva enfin, on lui prédit alors un échec cuisant. Qui voudrait bien un jour acheter un casque de télévision ?

Et bien évidemment, ses Teleyeglasses n’ont pas connu le succès populaire qu’il leur prédisait (il pensait en vendre des millions). Et si on ne sait si c’est en raison de leur antennes démesurément longues ou simplement parce qu’elles arrivaient 50 ans trop tôt, on retiendra tout de même Hugo Gernsback comme un auteur et inventeur de génie. Dans ses nombreux ouvrages, il a prédit notamment l’avènement de la téléphonie mobile, puis de la visiophonie, ou encore du radar. À l’instar de Jules Vernes et de H.G. Wells, il a également inspiré plusieurs générations d’écrivains de Science-Fiction. Le prix Hugo, prestigieuse récompense de la littérature de science-fiction américaine, est d’ailleurs un hommage à cet homme qui fût en avance sur son époque. Peut-être un peu trop.

 

Voici le gars qui a inventé le casque de réalité virtuelle 50 ans trop tôt

Category: Futur antérieur
0
1025 views

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *