Capture d'écran du film "Ex-Machina" sorti en 2015.

Ray Kurzweil, le futurologue de Google, aime les phrases chocs (genre les phrases chocs) et les prédictions sensationnelles. Interrogé par la Singularity University, il affirme que d’ici 20 ans, nous développerons un « néocortex » connecté qui nous rendra « plus drôle, plus sexy et meilleurs dans l’expression de nos sentiments amoureux ».

Ardent défenseur des théories de la Singularité (l’intelligence artificielle rejoindra – ou dépassera – celle de l’humain) et du Transhumanisme (nous intégrerons les technologies pour « améliorer l’humain », en d’autres termes nous deviendrons des cyborgs), Ray Kurzweil a estimé que la décennie 2030 sera celle qui verra nos cerveaux connectés au cloud. Envoi et réception de mails, visionnage de vidéos et photos ou sauvegardes de documents, tout ceci pourrait alors être fait directement via notre cerveau connecté, appelé néocortex, qui multiplierait notre intelligence.

Vidéo en anglais :

« Nous avons créé des outils pour augmenter nos compétence, et qui nous ont ensuite servi à créer de nouveaux outils. Ce fût la base d’un processus révolutionnaire. Désormais nous allons augmenter, non la taille de notre cerveau, mais leur nombre de niveaux dans ce dernier. Ces niveaux s’ajouteront à ceux qui nous ont déjà permis de créer la musique ou l’art ».

« Aujourd’hui, si je veux atteindre 10 000 ordinateurs en deux secondes, je peux le faire, sans fil, grâce au cloud, poursuit-il. Avant d’illustrer son propos au moyen d’une rencontre fictive avec Larry Page, co-fondateur de Google.

« Disons que je suis en train de marcher et que j’aperçois Larry Page, et là, je me dis: ‘Je ferais mieux de trouver quelque chose d’intelligent à lui dire.’ Mais les 300 millions de modules de mon néocortex ne vont pas y arriver à temps. Il m’en faudrait un milliard, en deux secondes. Le Cloud me permet d’y arriver. Tout comme, aujourd’hui, je peux démultiplier mon intelligence grâce à mon smartphone ».

« Nous serons de meilleurs musiciens, nous serons plus drôles, plus sexy, nous exprimerons nos sentiments amoureux de meilleure manière, c’est en tout cas ma vision de ce futur. L’évolution créé des structures et des modèles qui deviennent de plus en plus complexes, intelligents, créatifs et capables d’exprimer des sentiments comme l’amour. Autrement dit elle se rapproche des descriptions que l’on se fait de Dieu. Je pense donc que l’évolution est un processus spirituel. La beauté, l’amour, la créativité et l’intelligence, tout cela vient de notre néocortex. Nous allons donc augmenter ce néocortex, et nous rapprocher de la divinité. »

Nous allons développer le néocortex du cerveau et nous rapprocher de la divinité

« Donc, en évoluant, nous nous rapprochons de Dieu. L’évolution est un processus spirituel. Notre monde est plein de beauté, d’amour, de créativité et d’intelligence, et tout cela provient du néocortex. Nous allons donc développer le néocortex, et nous rapprocher de la divinité ».

Si ce discours peut paraître effrayant ou illuminé, il faut garder à l’esprit que Kurzweil ne s’est que rarement trompé dans ses théories. En 1990, il a lancé 147 pistes sur le futur et à l’heure actuelle 86% se sont réalisées. On parle là d’un homme dont Bill Gates indique qu’il s’agit « du meilleur pour prédire le futur de l’intelligence artificielle ». Quelques exemples :

  • En 1990, il prédit qu’un ordinateur pourra battre n’importe quel humain avant 1998. En 1997, Deep Blue gagne contre le champion Garry Kasparov
  • En 1999, il annonce que les humains pourront donner des ordres par commande vocale à des ordinateurs dès 2010. Apple intégrera Siri en 2011, Google Now sort en 2012.
  • Au milieu des années 1990, il prévoit qu’en 2009, les données numériques personnelles seront un enjeu majeur, que les gouvernements tenteront de s’infiltrer pour récupérer ces données et que les citoyens essaieront de trouver des moyens de devenir anonymes sur Internet.

Pour la totalité de ses prédictions pour 2009-2010, c’est ici. (PDF)

Pour aller plus loin :

    • Ray Kurzweil: In The 2030s, Nanobots In Our Brains Will Make Us ‘Godlike’ Huffington Post, partenaire de la Singularity University
    • Podcast de l’émission de France Inter Le téléphone sonne du 25 mai 2015. « Transhumanisme : vers un humain augmenté? » :

Nous cyborgs, plus drôles et plus sexy

Category: Robotique
0
4296 views

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *