Une église transhumaniste ouvre ses portes à ses fidèles, en Floride. Ces derniers se regroupent autour d’une croyance commune : ils ne mourront pas. C’est le sujet du documentaire Forever Young de Motherboard, ci-dessus.

Devenue religion officielle en Floride (après tout, même les Jedi y ont leur religion), la pensée, ou plutôt la foi, transhumaniste a ainsi donné naissance à sa première église. L’Église de la vie perpétuelle, la bien nommée, revisite une idée fixe du transhumanisme : l’extension considérable de la durée et de vie et, in fine, la recherche de la vie éternelle. Cette idée étant partagée par de nombreux cultes et le transhumanisme étant lui-même souvent critiqué pour son aspect démiurgique ou sectaire, la notion même “d’église transhumaniste” n’est donc pas illogique.

Il n’est pas de pape sans Église

L’analogie n’est d’ailleurs pas neuve. Ray Kurzweil, penseur en chef du mouvement, ne réfute pas l’appellation “pape du transhumanisme” et le courant de pensée remplacerait volontiers la croyance en Dieu par la croyance en la science et à l’Homme augmenté.

Nous cyborgs, plus drôles et plus sexy

Laurent Alexandre, auteur de La mort de la mort [Éd. JC Lattès], ne disait pas autre chose dans nos colonnes : « bien sûr, c’est une croyance de nature religieuse. À l’exception que l’on met Dieu de côté. Dieu, c’est l’Homme 2.0. D’ailleurs, Kurzweil estime que dès 2035, nous serons des dieux [« We will be Godlike »].

Saint Nikolaï, veille sur nous…

L’Église de la vie perpétuelle prolonge donc l’allégorie. Sur son site, nulle mention de Moïse, Jésus ou Mahomet, mais il y a tout de même un prophète : Nikolaï Fiodorov. Ce philosophe russe du XIXe siècle fut le précurseur de ce qui ne s’appelait pas encore transhumanisme mais plutôt cosmisme, courant de pensée assez improbable mobilisant tout aussi bien l’héritage de la philosophie de Anciens et de la révolution bolchévique que le mysticisme de l’église orthodoxe russe ou les progrès scientifiques préliminaires à l’exploration spatiale.

Un Russe orthodoxe croyant à la résurrection des morts par la science érigé au rang de Prophète d’une église hollywoodienne. Savoureux, n’est-ce pas ?

… et sur notre portefeuille

Malheureusement, tout n’est pas si gentiment païen dans l’Église de la vie perpétuelle. Comme le note Motherboard, le bienveillant fondateur de l’église, Bill Faloon, est également à l’origine de la Life Extension Foundation (LEF), une organisation qui propose un large nombre de produits, vitamines et compléments alimentaires destinés à améliorer votre bien-être et évidemment à augmenter votre espérance de vie. La fondation travaille également sur plusieurs axes de recherches, comme la possibilité de se faire cryogéniser. Ou plutôt cryopréserver selon le terme “officiel” (voir notre article ci-dessous).

En 2200, nous décongèlerons des humains d’aujourd’hui

Tous ces produits sont évidemment accessibles moyennant quelques deniers et visent un public spécifique. Un public capable de se rendre à l’église de la vie perpétuelle, par exemple. Cette double casquette ne semble pas gêner outre mesure Bill Faloon, ni ses fidèles. Se sentent-ils manipulés par la Life Extension Foundation, demande la journaliste de Motherboard ? « Non, pas plus que par n’importe quelle église » répond un des adeptes. Sans doute la meilleure des conclusions possibles.

Pour aller plus loin :

L’Église de la vie perpétuelle, lieu de culte transhumaniste

Category: Santé
0
1106 views

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *