telomere

L’Américaine Elizabeth Parrish affirme être la première personne à avoir officiellement « rajeuni ». Elle a annoncé cette semaine que les expériences de thérapie génique qu’elle a menées sur elle-même ont permis un rajeunissement de certaines de ses cellules de 20 ans.

Elizabeth Parrish est PDG de l’entreprise Bioviva USA Inc. et n’aime pas vieillir. Si elle n’est a priori pas la seule dans ce cas, elle est probablement la seule a avoir remédié au problème en… rajeunissant.

C’est en tout cas ce qu’elle a annoncé dans un communiqué ce début de semaine. Ce résultat fait suite à deux thérapies géniques expérimentales de sa propre compagnie qu’Elizabeth Parrish a suivi en tant que « patient zero ». L’une devait contrer la perte de la masse musculaire liée à l’âge, et l’autre combattre l’appauvrissement de cellules souches responsables de diverses maladies et infirmités liées au vieillissement.

Il s’agissait également pour Elizabeth Parrish de prouver que cette dernière génération de thérapies génique n’était pas dangereuse pour les humains. En la testant sur elle-même, elle allait effectivement être vite fixée. Pari plus que réussi, puisque si les premières données sont exactes, certaines de ses cellules auraient rajeuni de vingt ans. Il s’agirait du premier succès mondial d’allongement des télomères par thérapie génique sur un humain.

Les télomères sont de courts segments d’ADN situés aux extrémités des chromosomes, agissant comme des « amortisseurs » contre l’usure. Ils raccourcissent à chaque division cellulaire, et deviennent un jour trop court pour protéger le chromosome, ce qui entraîne un dysfonctionnement de la cellule et le vieillissement du corps. En d’autres termes, plus les télomères sont longs, plus les cellules sont jeunes. Des télomères de cellules de souris avaient déjà été rallongés par thérapie génique, mais jamais chez l’humain.

Un renversement du processus de vieillissement

elizabeth Parrish
« Si ces résultats sont corrects, nous venons d’entrer dans l’Histoire ». Elizabeth Parrish

« Les thérapies actuelles n’offrent que des bénéfices marginaux pour les personnes souffrant des maladies liées au vieillissement. En plus, les modifications de nos styles de vie ont un impact limité pour traiter ces maladies. Les progrès en biotechnologie sont la meilleure solution. Si ces résultats sont corrects, nous venons d’entrer dans l’histoire », a indiqué Elizabeth Parrish.

En septembre 2015, les télomères des globules blancs d’Elizabeth Parrish ont été mesurés par le laboratoire d’essais clinique spécialisé de SpectraCell à Houston, au Texas, juste avant le début de la thérapie génique. Les résultats ont révélé que ses télomères étaient anormalement courts pour son âge, et qu’elle serait donc rapidement sujette aux maladies liées au vieillissement.

Mais en mars 2016, les mêmes tests ont été effectués. Ils ont cette fois révélé que ses télomères s’étaient allongés de 6,71 kb (kilobases) à 7,33 kb. Biologiquement, les globules blancs d’Elizabeth Parrish sont donc devenus plus jeunes d’une vingtaine d’années! Ces résultats ont été vérifiés indépendamment par le HEALES, organisme à but non-lucratif basé à Bruxelles, et la Biogerontology Research Foundation, organisme luttant contre les maladies liées aux vieillissement, basé au Royaume-Uni.


Bioviva devra tout de même continuer à surveiller le sang d’Elizabeth Parrish pendant encore des mois, voire des années. Mais cette dernière entend utiliser ce temps gagné pour tester de nouvelles thérapies géniques (plus sur elle-même cette fois-ci) ou même des combinaisons de thérapies géniques pour renverser le processus de vieillissement. Car rien ne dit aujourd’hui que ce succès, qui concerne les « seuls » globules blancs, peut s’étendre à d’autres tissus et organes.

Interrogée par le site Inverse, elle a expliqué ne pas vouloir s’arrêter là. Elle compte demander à la Food and Drug Administration (FDA) de considérer officiellement le vieillissement comme une maladie, arguant « qu’en 2020, il y aura sur Terre plus de gens âgés de plus de 65 ans que d’enfants de moins de 5 ans ». Elle entend ainsi pouvoir « faire bénéficier tout le monde de ces avancées technologiques. Cela se passera comme ça c’est passé pour l’ordinateur ou le smartphone. Au départ la technologie est très chère parce qu’elle est nouvelle, […] mais très rapidement nous arrivons à baisser les coûts pour que tout le monde y ait accès ».

La démarche d’Elizabeth Parrish demeure bien sûr très controversée au sein de la communauté scientifique. On se rappelle notamment que George M. Martin, membre du board de BioViva et professeur de l’Université de Washington, avait claqué la porte lorsqu’elle avait entamé sa thérapie. Mais en dépit de ce scepticisme, l’expérience est suivie avec intérêt par de nombreux laboratoires et instituts. Le MIT estimait d’ailleurs au début du traitement qu’il était « un nouvel exemple de charlatanisme médical, mais qu’il pouvait également être que le début improbable d’une ère de modifications génétiques visant à inverser le vieillissement ».

Pour que l’on tranche définitivement entre le coup de pub et l’avancée technologique majeure, il faudra d’abord que le sang d’Elizabeth Parrish, « patient zéro » de la thérapie génique réparatrice, nous dévoile tous ses secrets.

 

Une scientifique américaine affirme avoir rajeuni

Category: Santé
6
8345 views

6 comments

  • Malgré ce qui est dit, c’est évident que c’est les plus riches qui en auront l’accès. Et la vieillesse et l’une des seul égalité qu’il y a entre riches et pauvres.

  • Je propose de jeter un oeil du Côté de L’Ayurveda. Il y a beaucoup de points suivant cette tradition qui amènent à penser également que la vieillesse est une maladie.

    En effet, une cellule en bonne santé et équilibre, lorsqu’elle se réplique se réplique à l’exacte, et donc pas de modification et d’asyncronisation par rapport au autres cellule, pas de vieillissement.

    Je laisse les curieux explorer, et si vous voulez en parler plus en détail, ma porte est ouverte !

  • un labo americain dit qu il a trouve le moyen de travailler l astragale pour le rendre hyper concentre et avec une absorption maximale, avec donc un effet sur les telomeres. le produit c est le T65. Par contre quand on va sur le site, y a aucun prix affiche, et il faut s,inscrire et passer par un medecin pour en avoir. Garantie ou prise de tete ?

  • A la fois le tweet et le communiqué ont disparu du web… donc oui c’était un COUP DE PUB !!

  • […] En quoi consistent ces thérapies ? « L’une devait contrer la perte de la masse musculaire liée à l’âge, et l’autre combattre l’appauvrissement de cellules souches responsables de diverses maladies et infirmités liées au vieillissement« , explique le site spécialisé Nom de Zeus. […]

  • Je propose…
    Le sourire…
    Le contentement..
    Et fuir les problèmes de tout ordre…
    Après…
    Il faut bien mourir un jour….

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *