Apres retour vers le futur

Bien. Maintenant que Retour vers le futur est officiellement le passé, il va falloir s’attaquer à l’avenir. La très sérieuse DARPA, agence du département américain de la Défense s’y est donc collé. Et comme souvent avec les agences américaines : on ne fait pas dans la dentelle.

Ainsi, pour 2045, la DARPA (pour Defense Advanced Research Projects Agency) a donné quelques d’éléments sur sa vision du monde à venir. Des prédictions ambitieuses aux accents de transhumanisme et de science-fiction que n’aurait pas renié Marty McFly.

  • Espace. Le voyage interstellaire et la vie interplanétaire seront possibles. Il y aura des camps de base sur la Lune, Mars et dans la ceinture d’astéroïdes, ainsi que des ascenseurs spatiaux pour nous y rendre.
  • Transport et Énergie. Nous aurons des voitures électriques, qui se conduiront elles-mêmes. Jusqu’ici, tout va bien. Mais nous verrons également des voitures volantes et… des hoverboards, enfin ! (rappelons ici que c’est bien la DARPA qui fait ces prévisions). Le transport intercontinental sera amélioré et nous utiliserons pour cela de l’énergie solaire ou d’autres sources d’énergies renouvelables.
  • Santé et médecine. Attention, là ça devient foufou. Nous verrons apparaître de nouveaux dispositifs neurologiques qui nous permettront d’augmenter, stocker et transférer notre mémoire. Peut-être pourrons-nous lire dans les pensées. Nous serons capables de prolonger la vie de manière considérable, et avancer vers une immortalité virtuelle, en sauvegardant nos cerveaux dans nos ordinateurs. Nous pourrons créer organes et cellules artificiels. Nous posséderons des tricordeurs (oui oui, comme dans Star Trek) avec lesquels nous pourrons effectuer nos propres diagnostiques et nous soigner nous-même. Nous porterons également  des exosquelettes, lunettes et lentilles de réalité augmentée.
  • Robotique et technologies. La nanotechnologie sera omniprésente et quotidienne, tout comme les robots et l’impression 3D. Nous aurons inventé des dispositifs d’invisibilité et de dissimulation, des boucliers d’énergie et des appareils antigravitationnels. Inutile de se poser la question de l’utilité de ces technologies, ayons juste à l’esprit que la DARPA est à l’origine de la plupart des recherches sur les drones.
  • Numérique et Big Data. L’intelligence artificielle aura largement progressé. L’informatique sera passée à l’ère quantique et optique et la navigation web sera plus rapide et plus sûre. Nous verrons des outils d’analyse de données (encore) plus performants qu’aujourd’hui.

Si ces prédictions semblent bien teintées de culture pop (on sait à quoi vous avez pensé quand vous avez lu « bouclier d’énergie ») c’est parce qu’elles émanent d’un sondage effectué par la DARPA sur les réseaux sociaux. L’agence a demandé à tous ses fans d’avancer des hypothèses sur le monde de 2045 et a sélectionné celles qui lui semblaient plausibles. En dehors du fait qu’aux États-Unis les agences de sécurité ont des fans sur Twitter, on se demande surtout quelles hypothèses ont été rejetées. Parce qu’il faut chercher plus improbable que l’ascenseur spatial, le tricordeur et l’ordinateur quantique. Eh bien oui, il y avait. L’agence a donc rejeté entre autres :

  • La téléportation de pizzas
  • Le système de contrôle de la météo
  • Les colonies dans l’espace. (On se contentera donc des bases avancées sur Mars et la ceinture d’astéroïdes)
  • L’ordinateur aux performances et stockage infinis
  • le voyage dans le temps (mais dont la recette sera classée secret-défense pour des raisons de sécurité)

À cette dernière proposition, l’agence a répondu avec humour : inutile, nous avons déjà fait ça demain.

  • Source : site de la DARPA.
  • Le monde de 2045 pourrait être construit en matériaux qu’on ne connaît pas encore (Vidéo en anglais)

Le futur vu par les militaires américains

Category: Société
0
1228 views

Join the discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *